La Place soutient l’ensemble des pratiques artistiques du hip-hop ainsi que les artistes dans leurs processus de recherche et de création par la mise à disposition d’un lieu de résidence, de moyens techniques et humains. Quatre compagnies en résidence de création bénéficient de cet accompagnement privilégié tout au long de l’année. Focus.

LES GAMAL

Les GAMAL ©Audran Sarzier

Jeunes chorégraphes et danseurs professionnels, Loïck et Emerick occupent le devant de la scène des compétitions chorégraphiques hip-hop nationales et internationales depuis 2016.

Toujours récompensés, ils ont à leur actif, plus d’une trentaine de victoires qui font d’eux l’un des meilleurs duos de danse hip-hop actuelle. En 2018, le duo s’illustre lors du « World of Dance Championship » à Los Angeles. Ils deviennent ainsi, le premier groupe français à remporter un titre lors de cet événement, toutes catégories confondues.

Aujourd’hui, les jumeaux se consacrent à la création chorégraphique et s’investissent également dans une dynamique pédagogique en faisant du coaching ou en donnant des cours.

Le duo aura l’occasion de présenter sa toute première création « Flux Sanguins – Le pouvoir de la fraternité » à La Place le samedi 18 juin 2022 à 19h30. Le public aura également l’opportunité de rencontrer Les GAMAL à l’occasion d’un workshop organisé à La Place le jeudi 16 juin à partir de 19h30.

CYBORG ET WOLF

Wolf et Cyborg © Droits réservés

Wolf et Cyborg sont deux figures incontournables du Krump, danse venue des États-Unis et dernière née de la grande famille du hip-hop. Chorégraphes et danseurs, ils ont toujours un coup d’avance et poussent le Krump au-delà de ses propres codes. Ils ont notamment travaillé avec Soprano, Lous And The Yakuza, Christine And The Queens mais également Némir et Kamelancien. En 2019, ils sont les danseurs principaux des « Indes Galantes » de Rameau, chorégraphiées par Bintou Dembelé, mise en scène par Clément Cogitore présentée à l’Opéra Bastille.

Riche de ces expériences, le duo souhaite aujourd’hui mettre en avant leur propre écriture du Krump au travers de leur dernière création « Buck The World ». Pièce faite pour trois danseurs, le duo s’est donné le défi d’en inviter un troisième : Arrow.

Le Krump est une danse de la rue, de l’émotion, énergique et vivante. En l’invitant sur scène, le duo fait entrer cette danse, à la fois très codifiée et spontanée, dans une écriture scénique et l’ouvre à de nouveaux horizons. Les états émotionnels que nous traversons dans nos moments de vie sont l’histoire que raconte cette pièce.

La représentation « Buck The World » sera présentée au mois de décembre dans le cadre de En Corps!, l’événement de La Place consacré à la création chorégraphique (dates et informations à venir prochainement).

OSWÈLA

Oswèla c’est la rencontre entre cinq danseur(se)s musicien(ne)s, passionné(e)s de jazz, de hip-hop, de house et de musique afro-caribéenne.

En 2020, ils décident de se retrouver pour jammer ensemble et créer de la musique, à l’image de leurs influences : une musique qui groove et qui donne envie de danser. Les cinq « space dancestrumentists », comme on pourrait les qualifier tant leurs apports artistiques réciproques sont divers et complémentaires, ont pour volonté de développer et faire grossir ce projet musical. En ramenant également de la danse sur scène, leur souhait est ainsi de créer un projet hybride où différents arts se rencontrent.

Chacun des cinq membres du groupe a sa propre spécialité : Kwame Ba « Fényan » au clavier – MPC ; Éric Braflan « Rickysoul The C3PO » à la basse ; Isabelle Clarençon « Mab’ish » au clavier ; Clémentine Nirennold « Clémantine Césaire » à la flûte et loop et Jérémy Polin « RAZA » au saxophone et drum.

JOSEPHA MADOKI

La compagnie Madoki, Février 2022, La Place ©BSMK

Josepha Madoki démarre son travail chorégraphique en 2010 avec la Compagnie Madoki. Son premier solo « Mes mots sont tes maux » obtient le Prix Paris Jeunes Talents 2010

En 2016, elle intègre la Compagnie Eastman fondée par Sidi Larbi Cherkaoui et danse dans des pièces ayant tournées dans toute l’Europe. Avec Sidi Larbi, elle collabore dans le clip « Apeshit » tournée au Musée du Louvre avec la star internationale Beyoncé.

En 2019, elle crée à Paris et Moscou un festival autour de la danse Waacking : le All Europe Waacking Festival. Le Waacking est une danse qui se pratique à l’origine sur de la musique disco. Elle fait partie de la culture Funkstyle née dans les années 70, dans les clubs de Los Angeles, au sein des communautés gays, afro et latinos américaines. Caractérisé par des mouvements de bras, lancés avec force et contrôle, le Waacking se définit également en trois axes : le « social dance » qui désigne l’échange qui s’opère sur le dancefloor entre tous les danseurs, le « posing » qui permet de ponctuer ses passages dansés et le « punking », qui implique une théâtralité des mouvements et de l’expression du visage.

L’édition All Europe Waacking Festival 2022 se tiendra à La Place du 3 au 5 juin 2022.

La Place accueille également six autres compagnies ou collectifs dans le cadre d’un accompagnement de type “recherche labo” par la mise à disposition de 40h de studios.

Vous aimerez aussi...

  • 18 mai 2022
  • #Danse #workshop

Nio Far Day : Workshops solidaires à La Place

Dans le cadre de l’organisation de son projet de solidarité internationale FAU Dakar, l’association Ethnies Cité organise des workshops...

Lire la suite
  • 02 juin 2021
  • #Danse

Danse Libre : La Place ouvre ses portes aux danseuses et danseurs

Tous les mercredis du mois de juin de 17h à 20h, La Place met à disposition une salle pour les danseuses et danseurs qui souhaitent s’entraîner...

Lire la suite
  • 29 septembre 2021
  • #Danse #Évènement

Nuit Blanche à la Canopée

Le temps d’une nuit, la création contemporaine sous toutes ses formes est mise à l’honneur dans la ville, sur l’espace public, dans des...

Lire la suite