En Corps ! revient pour une deuxième édition, du 6 au 11 décembre 2021 avec les compagnies Antoinette Gomis, NoMaD de Mehdi Slimani, et Vivons de Smaïl Kanouté. Entre devoir de mémoire, parcours migratoire, et écho au mouvement Black Lives Matter, les trois compagnies délivreront des messages puissants lors de ce temps fort dédié à la danse.

Les Ombres, par la compagnie Antoinette Gomis

Danseuse, chorégraphe, actrice, modèle, Antoinette Gomis est une des références de la scène street dance française. Elle a été choisie comme Artiste Associée par La Place pour la saison 2021-2022.

Artiste complète, elle a su au fil du temps s’approprier toutes les esthétiques de la danse pour se forger un style mêlant Locking, House, Hip-hop freestyle, ou encore Waacking.

Accompagnée par les danseurs de sa compagnie, elle racontera dans Les Ombres le périple effectué d’Afrique jusqu’en occident par des hommes et des femmes qui décident de tout quitter pour poursuivre leur rêve d’une vie meilleure.

Au Forum des Images le lundi 6 décembre à 19h30.

Les Disparus, par la compagnie NoMaD, de Mehdi Slimani

Dans cette création chorégraphique, le danseur et chorégraphe Mehdi Slimani donne à voir un morceau d’Histoire oublié, sous une forme originale, dansée, et vivante. Avec Les Disparus, il rend hommage aux algériens tués lors de la répression d’une manifestation en 1961.

Loin des partis pris ou positions revanchardes, c’est plein de fraîcheur, d’humour et d’émotion que le chorégraphe se lance dans ce travail de mémoire et aborde par son esthétique la nécessité de se souvenir.  

Par la Cie No MaD, le chorégraphe expérimente depuis une quinzaine d’années une écriture hip-hop riche, qui déjoue et se joue des étiquettes, et tout à la fois préserve l’essence esthétique, structurelle, et universelle du mouvement hip-hop.

Spectacle en coproduction avec La Place et la Ville de Cergy-Visages du Monde.  

À la MPAA Saint Germain le jeudi 9 décembre à 19h30.

En Corps-nomad-1080x1080

Never 21, par la compagnie Vivons, de Smaïl Kanouté

En écho au hashtag #Never21 conçu par le mouvement Black Lives Matter, Smail Kanouté rend hommage aux jeunes victimes des armes à feu des quartiers pauvres et discriminés de New York, Rio ou Johannesburg qui décèdent avant l’âge de 21 ans.

Dans une atmosphère urbaine teintée de chamanisme, trois danseurs ressuscitent les mots/maux des victimes et de leurs familles. Par leurs corps devenus sculptures graphiques, surfaces d’expression et de revendication, objets de résilience et mémorial tels des esprits errants, ils nous racontent ces vies volées, arrachées, sacrifiées.

Passant du krump à la wave, du new style au tribal, différentes énergies viennent traverser et animer les corps pour faire apparaître l’invisible et nommer l’indicible.

À La Place le vendredi 10 décembre à 19h30.

Vous aimerez aussi...

  • 22 octobre 2021
  • #International #Rap

La Place partenaire de la résidence de Sameer Ahmad à la Villa Albertine

Après le dispositif La Collection, La Place continue de déployer des projets à l’international en étant partenaire de la résidence de...

Lire la suite
  • 20 octobre 2021
  • #Concert #Danse #Évènement

Heureux de vous retrouver !

Nous sommes heureux de vous retrouver dans nos salles de concert, de spectacle, de projection, nos studios de créations ainsi que dans le Bar de La...

Lire la suite
  • 11 octobre 2021
  • #Danse #Évènement

En Corps ! Édition #2 avec Antoinette Gomis, Mehdi Slimani et Smaïl Kanouté

En Corps ! revient pour une deuxième édition, du 6 au 11 décembre 2021 avec les compagnies Antoinette Gomis, NoMaD de Mehdi Slimani, et Vivons de...

Lire la suite