Soutenir et faire vivre le street art au Maroc. La Place favorise les rencontres artistiques entre des graffeur·se·s marocain·e·s et français·e·s et lance Esplanade Art ! Une initiative pédagogique, artistique et inclusive en trois temps pour créer un musée graffiti à ciel ouvert. Bandi et Abid sont les premiers artistes à prendre part au projet et réalisent une fresque autour de l’environnement.

Une semaine de création et de rencontres à Casablanca.

Début juillet 2023 Esplanade Art, le projet graffiti porté par La Place et ses partenaires, l’Institut français de Casablanca et Alouane Bladi, visant à créer une galerie street art en plein air, a accueilli ses deux premiers artistes : Abid et Bandi. Plus qu’une collaboration artistique, Esplanade Art souhaite structurer et développer un dialogue artistique sur le long terme entre la France et le Maroc.

Du 9 au 18 juillet 2023, Abid et Bandi ont réalisé la première fresque du musée à ciel ouvert, situé dans l’enceinte de l’Institut français de Casablanca.

Lors de ce premier séjour, le deux artistes ont également animé un atelier d’initiation au graffiti auprès de jeunes marocain·e·s. Ils se sont également joint au Street Art tour à vélo proposé par Alouane Bladi, première association pour le Street Art au Maroc et active depuis plus de vingt ans!

Pour clôturer ce riche séjour, les deux graffeurs ont également réalisé des œuvres exposées dans l’espace de loisir d’extérieur, Anfa Park.

Esplanade Art, un projet de médiation socio-culturelle pour les casaoui·e·s

Connue pour son architecture mauresque et Art déco, Casablanca se distingue depuis quelques années par son art urbain. Au détour des ruelles de la Ville Blanche fleurissent depuis quelques années de nombreuses fresques murales et installations graffitis. L’émergence de cette scène de street artistes contribue fastueusement au rayonnement de la ville marocaine. 

De juin à décembre 2023, La Place accompagne la rencontre de graffeur·se·s français·e·s et marocain·e·s durant trois séjours artistiques. Tous·tes participeront à la création de fresques monumentales véhiculant des messages forts autour de l’écologie, de la diversité de genre, d’origines socio-culturelles et de style des artistes graffitis au Maroc et en France. 

Esplanade Art, projet graffiti porté par La Place
© blackbox_casa

Dans l’univers les deux premiers artistes d’Esplanade Art

Bandi

Graffeur à l’univers unique, Bandi propose un art à la croisée des mouvements artistique futuriste et l’abstraction lyrique. Depuis les années 90, l’artiste français a imposé son regard singulier, mêlant constructivisme et impressionnisme. Entre Paris, Marseille, Genève et Barcelone, ses œuvres sont le témoignage d’un bagage artistique fort, traduites en un langage pictural unique et reconnaissable. Qualifiant lui-même son art de “graffiti abstrait constructiviste” ou de “post graffiti”, ses installations, peintures, fresques, dessins et prints retracent le parcours d’un artiste ayant traversé les époques. 

Dès les années 90, en plein âge d’or de la culture hip hop en France, Bandi se distingue par son talent rare pour les arts visuels. Ses premières expériences dans le graffiti exaltent ses capacités et le nom de Bandi circule dans l’hexagone. Du tag de rue aux installations les plus audacieuses, le graffeur est propulsé par sa créativité indéfectible.  Progressivement, il exporte son art dans des expositions et festivals internationaux, et se distingue par ses installations graffiti en 3 dimensions.

Abid

Membre ultra-prolifique de l’incontournable studio Placebo, Abid pratique le graffiti depuis plus de 15 ans. Dubaï, Barcelone, Londres ou encore Paris, ce virtuose de l’aérosol fait voyager son art et se spécialise dans le portrait et la calligraphie. Dans ses fresques, le graffeur réunit tradition et modernité avec des touches géométriques aux couleurs vives. 

En 2017, pour le festival d’art de rue Sbagha Bagha Abid réalise “Berbérisme 2.0”, une série d’oeuvres murales. Il puise son inspiration dans l’héritage berbère marocain  pour le faire évoluer vers la peinture “glitched”, symbole du temps qui passe et de l’influence du patrimoine national dans l’esthétique moderne du graffiti. 

Vous aimerez aussi...

  • 02 juin 2022
  • #actionculturelle #Évènement

Festival Canopée#Estiv’Halles

Les 2 et 3 juillet, La Place co-organise l’événement Canopée#Estiv’Halles C’est la deuxième édition de ce week-end festif et gratuit,...

Lire la suite
  • 05 octobre 2023
  • #actionculturelle #Danse

Lancement officiel de La danse des Jeux à La Place

À l’occasion de la Journée nationale du sport scolaire et de la Journée internationale du sport universitaire le 20 septembre dernier, La Place...

Lire la suite
  • 30 septembre 2021
  • #concert #Danse #Évènement #graffiti #rap

La Place nouvelle saison : soyez prêts !

La Place a hâte de retrouver son public pour cette nouvelle saison, qui s’ouvre ce samedi avec le concert de Souffrance et L’Uzine, qui affiche...

Lire la suite